Diatomées

Les diatomées (Bacillariophyta) sont des microalgues unicellulaires. Appelées également algues brunes, ces organismes sont présents dans tous les milieux aquatiques. On les retrouve dans tous les fonds de nos cours d'eau, elles forment le phytobenthos. Elles sont constituées d'un squelette siliceux comportant de nombreux orifices leurs permettant d'effectuer des échanges avec le milieu extérieur. Leur croissance dépend de la composition de l'eau ainsi elles sont sensibles à la matière organique, aux éléments nutritifs (azote et phosphore), à la minéralisation et au pH.

 

Cette corrélation avec la qualité des eaux est utilisée pour la bio-indication à travers l'Indice Biologique Diatomées (IBD). Ce protocole est normalisé, il est régi par la norme NF T 90-354 de Décembre 2007. Il existe également un second indice: l'IPS (Indice de polluo-sensibilité spécifique). A l'inverse de l'IBD qui tient compte d'une partie des taxons d'un inventaire, l'IPS est basé sur l'abondance et la sensibilité spécifique de tous les taxons inventoriés. Il est plus sensible aux altérations de la qualité du milieu et sa bonne corrélation avec la physico-chimie de l'eau a été démontrée. Ces deux indices répondent aux prescriptions de la Directive Cadre Européenne et peuvent ainsi être utilisés dans ce cadre.

Gomphonema rhombicum et Navicula lanceolata

 

L'étude des diatomées dans le cadre de l'IBD/IPS a pour but de déterminer la qualité des eaux dans les milieux aquatiques. Nous obtenons ainsi des informations sur la charge en matières organiques, nutritives et minérales ainsi que sur l'eutrophisation, le pH et l'oxygénation de l'eau. Il peut être utilisé au vue de :

  • Évaluer la qualité biologique d’une station,
  • Suivre l’évolution temporelle de la qualité biologique d’une station
  • Suivre l’évolution spatiale de la qualité biologique d’une station
  • Evaluer les conséquences d’une perturbation sur le milieu.

 

L'IBD s'applique sur tous les cours d'eau naturels ou artificialisés, à l'exception des zones naturellement salées. Sa mise en œuvre se déroule principalement en été afin de privilégier les périodes de bas débit plus représentatives de la qualité des eaux (dilution moindre). Néanmoins dans le cadre de comparaison temporelle, son application est possible toute l'année.

 

 

Sa mise en œuvre se déroule comme suit:

  • Prélèvement des diatomées par grattage de substrats présents dans le cours d'eau
  • Traitement des échantillons obtenus par élimination de la matière organique et carbonate de calcium
  • Montage de lame
  • Détermination et comptage des diatomées sous microscope optique
  • Évaluation de la note IBD/IPS avec le logiciel OMNIDIA

 

Aujourd'hui nous avons réalisé plus de 740 IBD sur l'ensemble du territoire français.

Actuellement, l'ensemble de nos démarches pour l'élaboration de cet indice est consigné dans des procédures et notes techniques qui garantissent un gage de qualité pour nos clients.

Afin de garantir la fiabilité de nos résultats, nous avons fait appel à des experts externes (M. BEY et M. LALANNE CASSOU) pour valider chacune de nos lames. De plus, afin de maintenir nos connaissances taxonomiques à jour, nous effectuons le plus souvent possible des formations au Luxembourg avec M. ECTOR.